Catégorie

Conférence de Saeid Homayouni le 25 janvier à 14h

Événements | Affiché 107 fois | Publié il y a 3 mois


M. Saeid Homayouni, professeur auxiliaire à l'Université d'Ottawa (voir bio ci-dessous), présentera une conférence le vendredi 25 janvier 2019 à 14 h, à la salle 2422 du Centre Eau Terre Environnement de l'INRS.

Sa conférence s'intitule Analyse d'observations de la Terre par intelligence artificielle et apprentissage automatique pour des applications de télédétection environnementale (voir résumé ci-dessous).

Bienvenue à tous ! 

 

Résumé

Les progrès récents des technologies d’observation de la Terre (EO) ont fourni une occasion unique d’accroître la compréhension détaillée de diverses caractéristiques du système terrestre. En particulier, les systèmes de télédétection radar et optique collectent des images et des données multitemporelles, multispectrales et multifréquences avec une résolution spatiale croissante au moyen de capteurs optiques (multispectraux et hyperspectraux), radar (polarimétrie et interférométrie), LiDAR (terrestre et aéroporté) et thermiques embarquées sur les systèmes satellitaires, aéroportés ou drones. Ces données exceptionnelles offrent à la fois des opportunités et des défis pour la détection, l'identification, la classification et la cartographie de phénomènes terrestres. Par conséquent, il est le moment d'exploiter ces technologies avancées et prometteurs afin d’améliorer notre connaissance et capacité de surveillance de notre planète et environnement très dynamique. L’analyse d’EO, basée sur la technologie actuelle de source libre, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique ainsi que sur le calcul haute performance, peut tirer parti de ces opportunités et relever les défis. Ces technologies peut fournir des informations géospatiales précises, à jour et diversifiées pour les diverses applications des ressources naturelles, environnementales et sociétales. Ces applications vont de la cartographie de l'utilisation des sols / de la couverture terrestre (surveillance de l'urbanisation, des terres cultivées, de la désertification, de la déforestation et de la santé des forêts, des glaciers et des glaces de mer) à la détection et au suivi de la pollution atmosphérique et des déversements d'hydrocarbures, en passant par la cartographie géologique. Dans sa conférence, Saeid Homayouni présentera trois exemples d’analyses avancées des observations de la terre pour des applications agro-environnementales:1) Cartographie inventaire des zones humides à l'aide des données libres du Sentinel-1 et Sentinel-2 sur la plateforme d'informatique en nuage de Google Earth Engine; 2) Caractérisation et surveillance des cultures à partir des données PolSAR compactes multitemporelles simulées de RADARSAT 2; 3) Cartographie mi-saison des cultures à partir des données PolSAR compactes multitemporelles simulées en vue de la Mission Constellation RADARSAT (MCR).

Biographie

Saeid Homayouni a obtenu le diplôme de baccalauréat en Génie Géomatique de l’Université d’Ispahan, Ispahan (Iran), en 1996, la maîtrise en Télédétection et Systèmes d’Information Géographique de l’Université Tarbiat Modares, Téhéran (Iran), en 1999, et le doctorat en Télédétection Hyperspectrale de Télécom Paris Tech, Paris, France, en 2005. De 2006 à 2007, il a été boursier postdoctoral du laboratoire Agro-Géomatique de l'Université de Bordeaux Agro-Science (France). De 2008 à 2011, il a été professeur adjoint au Département Génie de Sciences Spatiales et Géomatique de l'Université de Téhéran, à Téhéran. De 2011 à 2013, dans le cadre du programme de bourses du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), il a travaillé avec le groupe d'observation de la Terre d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) au Centre de recherche et de développement d'Ottawa. En juin 2013, il s'est joint au Département de Géographie, Environnement et Géomatique de l'Université d'Ottawa à Ottawa en tant que professeur adjoint en Télédétection et SIG. Il est actuellement professeur auxiliaire et conférencier à ce département. Ses intérêts de recherche et d’enseignement incluent principalement la télédétection (radar à synthèse d'ouverture et optique satellitaire, aéroporté, ou drone) et la géomatique pour des applications urbaines et agro-environnementales.