Catégorie

L’INRS souligne le départ à la retraite de la professeure Monique Bernier

Au 490 | Affiché 149 fois | Publié il y a 4 mois


Québec, le 21 février 2020. — Première femme à joindre le corps professoral du Centre Eau Terre Environnement il y a 26 ans, la professeure Monique Bernier a été au cœur des avancées québécoises et canadiennes en télédétection. Étudiante au doctorat en sciences de l’eau avant de devenir professeure agrégée en 1993, cette pionnière de notre institution prendra sa retraite le 1er mars 2020.

Spécialisée dans le développement d’applications radar, la professeure Bernier a créé un algorithme permettant d’estimer l’équivalent en eau de la neige au sol à partir d’images du satellite canadien RADARSAT-1 (logiciel EQeau). Elle a aussi collaboré, pendant plus de 10 ans, avec le professeur Gaëtan Lafrance du Centre Énergie Matériaux Télécommunications à cartographier les vents en milieux côtiers pour le choix des sites d’installation d’éoliennes à l’Île du Prince Édouard. Production de cartes de glace, détection d’embâcles et d’inondations, impact du couvert nival sur le gel au sol et les cultures, autant d’exemples d’applications radar qui ont caractérisé la carrière de cette femme d’exception.

Codirectrice puis directrice adjointe du Centre d’études nordiques de 2008 à 2016, Mme Bernier a réalisé une bonne partie de ses recherches en milieu nordique, étudiant au moyen de la télédétection l’impact des changements climatiques sur l’évolution des conditions de glace et la problématique du gel du sol. Impliquée dans de nombreuses organisations, dont les associations québécoise et canadienne de télédétection durant plus de 20 ans, elle a notamment été invitée comme membre du comité consultatif scientifique du programme Observation de la Terre de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Très appréciée de ses étudiant(e)s et de ses collègues, elle a aussi contribué à la formation d’une relève de haut niveau dans son domaine, dont une cinquantaine d’étudiantes et d’étudiants à la maîtrise et au doctorat, six stagiaires postdoctoraux et bon nombre de stagiaires de 1er cycle.  

À celle qui s’est vue décerner plusieurs distinctions, dont le prix Planète 2019 – Catégorie carrière d’excellence en recherche lors des célébrations du 50e anniversaire de l’INRS, nous vous souhaitons une belle et heureuse retraite professeure Bernier.

 

Source : Centre Eau Terre Environnement

photo