Catégorie

Les abeilles de la mer, l'étudiant Antoine Faure et l'INRS

Au 490 | Affiché 58 fois | Publié il y a 1 semaine


Un futur étudiant au doctorat, Antoine Faure, dans l'équipe d'Anne Crémazy, vient de publier (comme 4e auteur) son premier article scientifique dans rien de moins que Science, une des plus prestigieuses revues multidisciplinaires.

Lavaut E, Guillemin M-L, Colin S, Faure A, Coudret J, Destombe C, Valero M (2022) Pollinators of the sea: A discovery of animal-mediated fertilization in seaweed. Science 377(6605):528-530.  doi:10.1126/science.abo6661 

L’étude est très excitante et fait même la couverture du numéro Science de cette semaine!

La croyance de longue date selon laquelle la pollinisation à médiation animale est absente dans la mer a récemment été contredite chez les algues marines, ce qui a motivé l'étude d'autres phyla marins. Ceci est particulièrement pertinent chez les algues rouges, chez lesquelles les gamètes femelles ne sont pas libérées et les gamètes mâles ne sont pas flagellés. En utilisant des expériences avec l'isopode Idotea balthica et l'algue rouge Gracilaria gracilis, nous démontrons que les interactions biotiques augmentent considérablement le succès de la fertilisation de l'algue par le transport des spermatides par les animaux sur leur corps. Cette découverte suggère que la fécondation à médiation animale a pu évoluer indépendamment dans les environnements terrestres et marins et soulève la possibilité de son émergence dans la mer avant que les plantes ne se déplacent vers le rivage.

L'étude n'a pas été réalisée à l'INRS, mais ça reste un moment de science remarquable qui nous touche du bout du doigt...

En effet, bien qu'Antoine soit admis pour l’automne 2022, il n'est pas encore inscrit car en attente de son permis d’étude. (Immigration Canada, êtes vous à l'écoute???)

--

Photo: Mark Blaxter, domaine public via Wikimedia Commons