Catégorie

L'Université des androïdes

Science | Affiché 617 fois | Publié le vendredi 28 mars 2014 à 13:21


En 2005, de malicieux étudiants du MIT voulurent démontrer que de nombreuses conférences scientifiques n'étaient que des machines à faire du bruit et des $$$ en gesticulant pour recruter des auteurs. Ces conférences acceptaient finalement n'importe quel texte dans la mesure où vous étiez prêt à payer les frais d'inscription de l'événement. Ils créèrent donc un programme qui mâchouillait quelques paramètres et vous pondait en trois respirations un texte anglais en un genre de klingon académique, qui portait un titre aux allures très sérieuses. SCIgen (Science generator) était né.

Leurs articles furent soumis à une de ces conférences et acceptés. Le canular fut jugé bien bon (sauf par les responsables de la conférence), car il se moquait joyeusement de la pseudoscience bidon et on rigola ferme dans les chaumières de la connaissance universitaire.

Sauf que...

Près de dix ans plus tard, le canular est toujours vivant. En février dernier, la revue Nature publiait un article où on rendait compte des travaux de Cyril Labbé, un chercheur français, lequel révélait que plus de 16 articles créés par SCIgen avaient été publiés par la très sérieuse maison d'édition allemande Springer. Mieux encore, 100 autres articles « SCIgenérés » avaient été publiés par le non moins sérieux Institute of Electrical and Electronic Engineers (IEEE).

Ce qui implique que ces articles en « klingon » furent reçus, retenus par l'éditeur, révisés par les pairs et publiés. Les deux concepts clés ici sont : retenus par l'éditeur et révisés par les pairs...

Les deux organisations ont évidemment retiré les articles depuis lors.

(Ce même Labbé a déjà démontré dans le passé à quel point il était facile de gonfler son indice-h via l'injection de papiers bidons dans GoogleScholar : http://hal.inria.fr/docs/00/71/35/64/PDF/TechReportV2.pdf)

Labbé, pour son travail, a fait exactement comme les inventeurs de SCIgen, mais à l'envers, c'est à dire en écrivant un programme qui détecte les articles écrits par SCIgen. Et l'outil est aussi disponible gratuitement : http://scigendetection.imag.fr/main.php

Pour en savoir plus :

http://www.nature.com/news/publishers-withdraw-more-than-120-gibberish-papers-1.14763

http://www.theguardian.com/technology/shortcuts/2014/feb/26/how-computer-generated-fake-papers-flooding-academia

http://pdos.csail.mit.edu/scigen/

http://scigendetection.imag.fr/main.php

photo