Catégorie

L'efficacité des masques en temps de COVID

Science | Affiché 399 fois | Publié le mardi 1 septembre 2020 à 12:58


Très intéressant article dans Physics of Fluids, dont fait mention le blogue phys.org

"Depuis le début de la pandémie, porter un masque en public est devenu la pratique recommandée. Néanmoins (sic), certains en remette l'efficacité en question.

La densité et la température sont étroitement liées et la toux a tendance à être plus chaude que l'air environnant. Exploitant cette connexion, Simha et Rao ont utilisé une technique appelée imagerie schlieren, qui visualise les changements de densité, pour capturer des images de toux volontaire de cinq sujets testés. En suivant le mouvement d'une toux sur des images successives, l'équipe a estimé la vitesse et la propagation des gouttelettes expulsées.

Sans surprise, ils ont trouvé que les masques N95 étaient les plus efficaces pour réduire la propagation horizontale de la toux. Les masques N95 réduisent la vitesse initiale d'une toux jusqu'à un facteur de 10 et limitent sa propagation entre 0,1 et 0,25 m.

Une toux non couverte, en revanche, peut parcourir jusqu'à 3 m, mais même un simple masque jetable peut ramener cela à 0,5 m." (extraits traduits avec l'aide de mononcle Google)

--

Le billet de Phys.org : https://phys.org/news/2020-08-effectiveness-masks.html

L'article scientifique : Prasanna Simha P & Mohan Rao PS (2020) Universal trends in human cough airflows at large distances. Physics of Fluids 32(8):081905.  DOI: 10.1063/5.0021666

... et la démonstration quasi similaire d'Infoman en mai dernier : https://ici.radio-canada.ca/infoman/article/2020/05/01/les-bienfaits-du-masque-en-temps-de-pandemie/

--

Photo : panos13121 via Pixabay, licence CC0

photo