Catégorie

Liseuse électronique ou livres en papier: lequel est le plus vert?

Le saviez-vous? | Jean-Daniel Bourgault | Affiché 788 fois | Publié le lundi 24 février 2014 à 04:41


On prétend que les liseuses électroniques (Kindle et autres) sont plus écologiques que les livres en papier, car aucun arbre n'est coupé pour les produire. Qu'en est-il par contre si on considère l'empreinte carbone totale?

EcoLibris, un groupe environnemental qui se préoccupe de ces questions, estime que 80 % de l'empreinte carbone d'un livre est produite au début de la chaîne de production : récolte forestière, transport et transformation de la matière. Durant leur cycle de vie complet toutefois, les livres imprimés ne produisent que 4 kg de gaz à effet de serre.

On estime par contre que les émissions requises pour produire un iPad2 ou un Kindle sont beaucoup plus élevés: 105 et 169 kg respectivement, ce qui signifie que vous devrez lire entre 26 et 42 livres sur la liseuse avant que l'appareil soit meilleur pour l'environnement que les livres imprimés.

D'un autre côté, une liseuse consomme peu d'énergie durant son usage, autour de 7 watts pour une brillance maximale. En comparaison, il faut souvent l'équivalent d'une ampoule de 40 watts pour lire un livre imprimé le soir ou la nuit. Le jour, évidement, nul besoin d'ampoule. Une liseuse consomme donc environ 20 % moins d'électricité qu'un livre imprimé sur ce plan, ce qui sauve autour de 15 kg d'émission carbone par année.

Les déchets électroniques (e-waste) sont un autre problème majeur des liseuses et tablettes. Selon U.S. Environmental Protection Agency, la quantité de déchets électroniques augmente de 3 à 4 fois plus rapidement que les autres déchets**. Les déchets électroniques forment 70-% de tous les déchets toxiques aux États-Unis. Les liseuses et tablettes contiennent de l'arsenic, du plomb, du mercure... À peine le quart est recyclé.

Parce que la majorité des personnes remplace leur liseuse aux deux ans et parce que celui dont on se défait aboutit généralement aux déchets, une personne devrait avoir lu au moins 80 livres sur son appareil pour compenser son impact sur l'environnement.

---

** Voir sur ce sujet l'excellent documentaire Les Villes, des mines à ciel ouvert, disponible sur Tou.tv

 

Source : Energy in Action: E-Readers vs Traditional Books: Which is Greener?

Photo : Yves Bourgeois via Wikimedia Commons

photo